Diégèse  mardi 4 avril 2000



ce travail est commencé depuis 95 jours et son auteur est en vie depuis 14548 jours (22 x 3637 jours) 2000

ce qui représente 0,6530% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
J'ai rencontré Herminien, le personnage de Julien Gracq dans Le Chateau d'Argol, que j'avais certainement convoqué ici. Le voir m'a donné envie de relire la description qui est donnée de lui dans le roman. Herminien ne semblait pas savoir le destin qui l'attendait fébrile, ce crime qu'il commettrait, le sang, la mort.
C'est sans doute cette rencontre qui a été annoncée par le rêve de la nuit dernièreJe me souviens qu'au réveil j'avais atteint une qualité particulière de sanglot, que je me suis émerveillé de cette qualité là.
C'est la prière de dimanche dans l'église Saint Pierre qui provoque ces remous. Serait-ce au travail de nouveau ?
Je déjeune avec E. qui me parle de sa jeunesse et de la violence de l'amour. C'est "violence" qui éclot et jette la vérité du rêve de la nuit que je dois retrouver de façon plus précise.
A. arrive alors que j'écris ces lignes et m'interroge longuement sur Herminien, le personnage de Julien Gracq dans Le Chateau d'ArgolJe ne sais que lui dire, le mythe est fondateur des rêves adolescents qui inventent des histoires puissantes où rien n'est laissé au banal, jusqu'à la mort et aux courses nocturnes, quand les arbres fantômes s'écartent doucettement aux rencontres volées.
Je ne sais que lui dire quand je suis interrogé sur toi, que les larmes viennent facilement et que le vin me fait mal à la tête.