Diégèse  dimanche 24 décembre 2000



ce travail est commencé depuis 359 jours et son auteur est en vie depuis 14812 jours (22 x 7 x 232 jours)
2000

ce qui représente 2,4237% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Nous sommes partis vers la campagne en voiture et j'aurais voulu écouter encore Suzanne Vega, comme lorsque nous avancions vers l'Orient sur les routes empierrées. Pendant que je faisais attention à la route tu fredonnais toujours le même air qui raconte que les mots sont trop solides pour notre amour et que le temps est passé où nous pouvions encore nous aimer facilement. La route a peu changé depuis les confins de l'enfance. Il y a toujours ce bar où parfois il fallait faire une pause, s'arrêter pour boire un jus d'ananas et peut-être, quand le temps était beau et que tout était calme, jouer au flipper. Mais c'était déjà plus tard, quand l'adolescence laissait croire que les étés seraient longs, que des vacances sans fin apporteraient la volupté et des caresses et des baisers. Puis ce furent les évanouissements, l'automne venu et le creux de l'hiver, au soir de l'enterrement. Depuis, la campagne est plate, vide de ses souvenirs. Nous sommes restés jusqu'à plus de minuit afin d'attendre que R. s'endorme et que nous puissions jouer enfin au Père Noël et monter les jouets en kit et disposer les cadeaux autour du sapin décoré qui n'attendait que ça. 
J'ai pu distinguer un peu de la campagne alentour. Elle est gorgée d'eau et l'on me dit que les jardiniers savent bien que le temps change, que la planète se réchauffe et que l'on peut encore avoir une tempête. Tu te rappelles ? Cela fait presque un an déjà que la grande tempête a dévasté le pays. Je me souviens du vent dans le toit, des vibrations soudaines qui vrombissaient comme dans un film inattendu.
Je t'ai parlé au téléphone. C'est aussi Noël en Égypte. Tu sortais ce soir me dis-tu. J'imaginais comment tu allais encore provoquer l'assistance, me demandant si tu atteindrais l'âge où ce n'est plus possible et où le temps passe sans que l'on sache jamais si l'on plaît.