Diégèse  mardi premier février 2000



ce travail est commencé depuis 32 jours et son auteur est en vie depuis 14485 jours (5 x 2897 jours)
2000

ce qui représente 0,2209% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
"Seras-tu là ?" J'ai accepté cette invitation dans un music-hall pour entendre Véronique Sanson prononcer cette phrase. Je l'ai attendue comme je t'attends toi et comme je te donnerais des mots.
Toute la journée, la phrase s'est fredonnée et je l'ai entendue jusque dans les échos des réunions techniques qui se sont succédées.
Le moment venu, j'ai fermé les yeux, je pouvais presque toucher la voix et à ce moment-là, si tu n'as pas senti mon amour et si tu n'as pas croisé ma peine, je ne peux rien.
C'est la haine sans doute aussi.
"Quand je n'aurai plus le temps de trouver tout le temps du courage". J'ai accepté cette invitation pour entendre cette chanson de Véronique Sanson. Elle l'a chantée à la fin de son spectacle, elle est revenue sur la scène.
Tu m'avais donné rendez-vous après le spectacle dans ce bar de la rue de Lappe et qui est de si mauvais goût et au milieu de banlieusards qui tentaient de finir la sangria hors de saison, tu m'as dit furtivement que tu allais te marier et que vous attendiez un enfant. Ton regard portait la sagesse d'avoir fait cet enfant-là et j'entendais déjà ses pleurs et son sourire. Je suis revenu pensif sans doute sur ma stérilité.