Diégèse  mercredi 2 février 2000



ce travail est commencé depuis 33 jours et son auteur est en vie depuis 14486 jours (2 x 7243 jours) 2000

ce qui représente 0,2278% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Je n'arrive pas à terminer ce travail. Quand je suis arrivé au bureau, j'ai soudain décidé de ne rien faire de ce que je devais faire. J'ai écrit en Syrie et j'ai repris mes recherches. Je ne suis plus certain que la disparition de Mathieu Talence ait quelque chose à voir avec les Cathares, ni même avec François Vermand, bien que j'aie pensé, un temps, qu'il l'avait peut-être tué. Je pense plutôt que Mathieu est à Hama, près de l'Oronte et des norias qu'il écoute et regarde. S'il n'est pas à Hama, il est mort. Je n'ai plus de nouvelles de François. On dit qu'il est à Bogota, et je me doute pourquoi. Toi, tu es à Paris et tu te caches depuis notre soirée d'oxymores et latine. Tu le sais ? Quel bruit fait le clavier de l'ordinateur quand je frappe ?
Aujourd'hui U2 : Je ne peux pas vivre avec toi ou sans toi. C'est toujours le même goût pour les chansons de variété, qui disent le même chose, avec bonheur. I can't live... En fait, je ne crois pas à cette annonce de mariage et d'enfant. Je me rappelle quand tu avais loué une voiture, le jour de notre anniversaire et ton départ en promenade avec ta nouvelle conquête vers ce pont où des enfants bruns, l'été, ont la même couleur que le limon doréJe me souviens de ma fureur. C'est le lendemain que j'ai décidé de partir et de ne plus te voir. La dernière nuit sur le balcon fut chaste et froide. Mais je me souviens de ton corps.