Diégèse  vendredi 4 février 2000



ce travail est commencé depuis 35 jours et son auteur est en vie depuis 14488 jours (23 x 1811 jours) 2000

ce qui représente 0,2416% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Une vie entière avec les caravansérails. J'écoute ébahi cet homme charmant qui a traqué des années, partout en orient et jusqu'aux plaines de Bactriane les caravansérails aux courbes pures, posés dans les plaines ou à flanc des collines.
Je voudrais qu'on l'aide à montrer cette passion.
Je voudrais qu'on m'aide à montrer ma passion.
Paris était sec aujourd'hui mais les lumières du soir, quand la tour Eiffel s'allume, lui donnent un air de bande dessinée et les voitures l'animent en jeu vidéo.
Je ne reçois plus de message. F. doit partir dans d'autres errances loin de la ville et de l'électronique.
Je vais me reposer.
Le concert de la Chapelle des Lombards m'a rappelé ce soir d'il y a longtemps où j'avais laissé ma vieille Renault près du Châtelet et que j'avais éprouvé l'injustice lorsque je l'avais retrouvée fracturée, à côté de limousines.
C'est tout ce que cela m'a évoqué tant je me suis ennuyé. M., qui m'accompagnait, frétillait sans arrêt et semblait goûter une musique trop forte dont on se demandait comment elle pouvait traverser la fumée de cigarettes qui emplissait la salle.
Je n'irai plus. Pourquoi sortirPourquoi ne pas rêver encore dans la ville et dire que c'est l'hiver qui commence ?