Diégèse  dimanche 6 février 2000



ce travail est commencé depuis 37 jours et son auteur est en vie depuis 14490 jours (2 x 32 x 5 x 7 x 23 jours) 2000

ce qui représente 0,2553% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
J'ai un peu avancé dans la transcription des carnets de Mathieu entrelacés avec les commentaires de François. C'est un travail d'édition. Tout est tellement mêlé et l'histoire retentit jusqu'à aujourd'hui.
Depuis que j'ai repris ce travail, de nouveau, le téléphone de l'appartement cliquette bizarrement et ce ne sont pourtant pas mes autres activités qui peuvent justifier une telle attention. Et puis ce message apparemment intercepté.
Ce travail m'éloigne de F. et de son attenteL'énigme de la disparition de Mathieu et les conséquences qu'elle a eues et qu'elle a encore me plongent dans la réalité.
C'était un temps d'hiver, avec des brumes qui calment, des brumes douces, mais la journée a été marquée par les douleurs féroces dans les reins, le sable enflammant tous les canaux. J'ai beau me dire que c'est la maladie de la pierre que connaissait Montaigne et qu'elle a produit des textes d'une grande sagesse, j'ai mal.
Il n'y a que sur la bicyclette que les muscles s'échauffant, le sang circulant mieux, la douleur s'estompe.
J'ai vu ta silhouette qui passait à ta fenêtre. Tu le sais? Et qu'est-ce que tu aurais dit si j'avais hurlé ton nom ?