Diégèse  vendredi 11 février 2000



ce travail est commencé depuis 42 jours et son auteur est en vie depuis 14495 jours (5 x 13 x 223 jours) 2000

ce qui représente 0,2898% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Je suis allé voir B. Je suis entré dans la pièce et nous avons parlé longtemps de ce qui arrivait, de sa joie de cet enfant qui venait enfin, après toutes ces années et je me sentais solidaire de cette joie là. Mais je sais que les parents mettent cette solidarité loin de moi et m'excluent de là, m'empêchent de participer pour de vrai. 
La famille se referme toujours et coince les doigts de qui essaie d'être juste là.
J'ai dîné ce soir avec G. qui part en vacances demain pour une semaine vers les plaines italiennes. Je ne sais pas vraiment où.
C'est comme la fin d'une première partie.
Je ne suis pas allé voir B. J'étais trop fatigué et je ne voulais pas lui imposer ma toux et mes cernes. En revanche, j'ai continué de déchiffrer les carnets croisés de François et de Mathieu. J'ai enfin compris que la fin de l'histoire de Mikael Riskallah avait été écrite par Mathieu. Quoique des questions demeurent. C'est peut-être François qui a tout inventé, et si je n'avais pas rencontré Mathieu un soir, chez François, je penserais qu'il a inventé Mathieu lui-même.
Je ne sais pas comment je suis rentré, malgré la fatigue, à bicyclette, de chez J. La descente, certainement. Et il n'y a plus rien à dire d'autre que cette envie de dormir.