Diégèse  samedi 12 février 2000



ce travail est commencé depuis 43 jours et son auteur est en vie depuis 14496 jours (25 x 3 x 151 jours) 2000

ce qui représente 0,2966% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
C'est samedi et c'est le jour que je choisis pour me reposer. Je me suis levé très tard et je n'avais aucun courage pour aller courir. Je me suis étonné que G. ne m'ait pas téléphoné hier. Mais je ne dois plus m'étonner.
J'aimerais bien que tu rentres de vacances et de voyage. Je n'ai plus de message et je m'ennuie et le texte s'ennuie et le cœur ne bat plus quand je relève les boîtes aux lettres sur les différents serveurs.
Tu me manques quand tu es là, mais tu me donnes à dire. C'est ainsi que j'aime que tu t'absentes.
Où es-tu ?
C'est samedi et c'est le jour où je peux me reposer un peu, ou faire semblant, essayant de rester plus longtemps à dormir alors que le ciel mord de soleil et que la ville remueCe matin était un matin de printemps avec une légèreté de l'air très particulière. L'après-midi était de milieu d'automne, pluvieux avec un ciel très bas, rabattant la pollution sur les préparatifs du soir.
J'ai compensé la pluie en faisant des achats. Une cafetière programmable. Pure prose
Tu rentres de vacances ce soir et je sais que tu ne me raconteras rien. Moi, je te parlerai de ma cafetière. C'est mesquin mais je sais que c'est une vengeance efficace.