Diégèse  samedi 19 février 2000



ce travail est commencé depuis 50 jours et son auteur est en vie depuis 14503 jours (14503 = nombre premier) 2000

ce qui représente 0,3448% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Il y avait cette fête à laquelle tu ne serais pas. Mais il faudrait y aller. Fête à thème : "Ange ou démon ?" Comme si c'était un thème de fête. Je me suis fait un déguisement d'ange brun et cassé. Je me suis fait un déguisement de démon rouge et faible. Je suis allé danser, malhabile et absent, dégoûté de champagne, dégoûté de ton absence.
La journée a passé en gestes qui te sont dédiés. J'ai acheté le roman nouvellement paru et qui ne parlait pas de toi. Je l'ai lu à la terrasse d'un café car c'est ainsi qu'à Paris font les amoureux calmes et je voulais montrer cet amour à la ville grise. Tu ne me donnes plus de rendez-vous. Je n'ai plus de messages. Je t'aime.
Je suis rentré de la fête et tu m'avais envoyé une carte postale. Moi qui te croyais à Rio, tu étais à Sainte Maxime. Tu joues à cache cache. J'ai passé l'après-midi chez J. Nous avons travaillé sur un texte qui cherche l'amour. C'est un texte d'émotion qui parle et qui me parle. J'ai hâte qu'il soit publié et de pouvoir l'emporter et le lire en marchant dans les ruines moi aussi.
La fête était enfumée et l'on ne voyait ni ange ni démon. Quelques personnes essayaient de sortir de l'habitude des jours en portant des accoutrements outrés. Je ne les ai presque pas vus. J'attendais de rentrer et de penser à toi. Tard, je ne vois plus ton visage.