Diégèse  mardi 4 janvier 2000


ce travail est commencé depuis 4 jours et son auteur est en vie depuis 14457 jours (3 x 61 x 79 jours)
2000

ce qui représente 0,0277% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




à venir et déjà passédéjà passé et à venir
C'est la perspective de la rencontre qui rend la vie supportable. Voir F, entendre F, toucher F. Sa disparition ferme la vue de la vie
J'évite les rues et les marches des escaliers qui rappellent son non amour.
L'absence retentit même dans les tâches que j'effectue sans miracle et sans passion, dans un bureau à l'odeur aigre, comme hanté de la sueur de générations de bureaucrates.
Je hais. C'est dommage.
Demain, je serai parti.
Je suis plus habile sans doute que profond. Car j'ai le sentiment de n'entrer jamais dans la réalité vraie d'un sujet, d'un événement. Je ne suis profond que dans la passion, à une profondeur telle que personne ne peut me suivre... "Le grand noir".
Toujours ces douleurs imprévues et imprévisibles. Je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est F qui les pose là.
Sans même le savoir et son inadvertance m'a toujours dérouté.