Diégèse  jeudi 6 janvier 2000



ce travail est commencé depuis 6 jours et son auteur est en vie depuis 14459 jours (19 x 761 jours)
2000

ce qui représente 0,0415% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain




à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Je me suis réveillé, comme attendu, les yeux bouffis et la bouche sèche, dans la belle incapacité de fonctionner. La douche trop froide n'a eu d'effet que de me faire trembler et mes lèvres sèches n'ont pas repris de forme au contact de l'eau.
Alors après que dire, que faire lorsque l'aphasie guette et que l'on est obligé de parler, de causer, d'échanger...
Le brouillard s'est dissipé, un peu, avec le peu d'alcool du déjeuner et l'après-midi de nuage est passée.
Je ne viendrai plus.
C'est le jeu qui reprend le dessus. La fin de soirée ne fut qu'échange de regards. D'abord le dîner et je ne pouvais rien dire à A. qui ne pouvait rien dire. Le jeu des téléphones portables et des essais de sonnerie pendant que, ventres sur la table, les nouveaux "Daumier" du Cyberespace parlaient politique.
Écoute comment je sonne. Et les grelins numériques deviennent presque tendres.
La journée fut conduite à la bataille.
Et puis je te regarde et puis tu me regardes et puis tu m'attends et je reviens. Mais rien. Le regard seulement.
Et encore.