Diégèse  jeudi 13 janvier 2000



ce travail est commencé depuis 13 jours et son auteur est en vie depuis 14466 jours (2 x 3 x 2411 jours) 2000

ce qui représente 0,0899% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
La couleur est plus claire. Le temps pourrait changer.
Encore un dîner. Elle est accrochée à ce bébé qui est né, on va la voir comme quelqu'un que l'on ne connaît pas, qu'il faut reconnaître, à qui l'on raconte une vie d'avant.
La journée s'est passée. Le travail se faisant fébrilement et lentement à la fois. Je n'ai rien à en dire. 
Revenons à F., dont j'ai noté les effets sur moi, vers moi, pour moi, en moi, sur un carnet noir qui est perdu, qui a été caché dans un piano, dont on dit qu'il est déjà perdu.
F. est dans le carnet noir et je ne sais si je cherche F. ou le carnet noir.
Les  passages que je fais dans la ville, couvert, une casquette vissée sur le chef, écouteurs sur les oreilles, me rendent léger, presque invulnérable, et c'est ce sentiment qui me fait peur.
Si je savais qui descendait les escaliers, un peu tard, le soir, j'aurais peut-être envie, davantage, de retourner dans cette enceinte aigre et malodorante. Pur divertissement qui ne devrait pas me détourner de ma vie, de F., de cette écriture qui se fait.
Encore un dîner, mais un dîner de tendresse, mais un faux dîner, une conversation, un début de conversation, de l'amitié, amicale.
Pas de sexe. De moins en moins.