Diégèse  mercredi 26 janvier 2000



ce travail est commencé depuis 26 jours et son auteur est en vie depuis 14479 jours (14479 = nombre premier) 2000

ce qui représente 0,1796% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Je ne sais pas ce qui s'est passé lorsque j'ai entendu ta voix. J'espérais un message écrit, je n'avais pas pensé t'entendre. C'est la même voix et son grain, comme du papier de verre très doux, a agi sur moi comme une main que l'on reconnaît, comme un sourire qui découvre le visage oublié d'un ami. Je ne pouvais pas parler. Je pleurais. Je ne pouvais pas croire que tu parlais. Mais tu m'as dit que rien ne changeait, que tu ne viendrais pas, que tu ne pouvais pas, que j'avais brisé le rêve.
Il faut que je revienne à cette histoire et aux carnets cachés dans le coffre du piano. Où est-ce ?
"I'll be seeing you". La voix de Sarah Vaughan vient, modulée à l'extrême se ficher dans mes oreilles, ce matin, sur le quai de la station de métro en face de chez moi. "in every place". Je ne cache plus les larmes que je dois à cette émotion. J'écoute en boucle la chanson pendant le trajet qui ne dure plus assez longtemps. Arrivé au bureau, la chanson m'a plongé dans l'aphasie. Au téléphone, ce sont des mots chaotiques qui viennent et qui atteignent difficilement leur destinataire, qui peine en m'écoutant, qui fronce les sourcils, qui ne peut que partager ma douleur. "I'll be seeing you..." Je te vois.