Diégèse  mardi 18 juillet 2000



ce travail est commencé depuis 200 jours et son auteur est en vie depuis 14653 jours (14653 = nombre premier)
2000




hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Le plan ? Le Kyrie après l'introït, puis le Gloria et à la fin, Ite missa est. Est-ce que l'on a déjà vu un autre plan de messe ?
Le prince s’impatiente. Je me moque de ta messe, je veux savoir comment seront placés les invités dans la chapelle, montre-moi le plan.
Je l'ai dans la tête. D’abord le clergé parce qu'ils arriveront les premiers. Puis les consuls en rang, puis les principaux commerçants étrangers, puis nous, les hôtes.
Le Prince fixait Bartolomeo sans rien laisser paraître de ce qu'il pensait d'une telle improvisation. Il ne se sentait pas non plus l'envie de mener si tôt, et avec son cousin, une leçon de politique étrangère.
De toute façon, C'était son travail, il était là pour ça : démontrer que cette inauguration consulaire à Alep n’était pas simple ouverture d’un bâtiment dans une province orientale reculée mais bien le réveil de Venise et de ses alliés. Les Consuls des États d’Europe devaient le comprendre et pouvoir rédiger nombre de dépêches en ce sens au cabinet de leur souverain.
Pas de consul au premier rang ! Mais c'est impossible Giovanni, il se fâcherait et l'on fâcherait aussi les Franciscains, et puis il est charmant, il a offert la nappe de l'autel et les franciscains ont donné le calice.
C'est impossible...