Diégèse  mercredi 14 juin 2000



ce travail est commencé depuis 166 jours et son auteur est en vie depuis 14619 jours (3 x 11 x 443 jours) 2000




hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passé déjà passé et à venir
Je ne suis pas allé travailler aujourd'hui. J'ai abandonné le rythme des rendez-vous et des réunions et je suis allé me promener dans la forêt de Montmorency. J'ai pris une gourde et des sandwiches au jambon. Je suis allé à la gare Saint-Lazare à vélo et je l'ai mis dans le wagon du train qui partait pour Saint Leu. J'ai monté ensuite la côte en lacets qui grimpe vers la forêt.
Tu te souviens lorsque je te guettais dans notre adolescence, lorsque je me manquais de ne pouvoir être amoureux de toi.
J'ai passé l'après midi à lire ce livre de nouvelles du 17ème siècle que tu m'as offert pour mon anniversaire, au soleil changeant, entre les arbres.
J'ai reçu une carte de toi qui me montrait un prince persan. Je suis parti rejoindre Bagdad, un instant, quand elle était dans la guerre contre la Perse, l'Iran et qu'elle demeurait fascinée par la Perse comme toujours. C'est un peu le résumé de notre histoire, si je peux appeler cela une histoire. Je ne sais pas vraiment si cela y ressemble. Tu dis que tu me reconnaîtrais, je ne le pense pas, même s'il est vrai que tu as des photos. Je ne sais pas vraiment comment tu te les es procurées. La fatigue est comme dans mes bras, je la berce, je la chouchoute. Elle m'enserre parfois elle aussi et je la regarde avec mélancolie. Que fais-tu de tes jours, toi qui ne travailles pas ? Recommençons le dialogue des jours.