Diégèse  dimanche 18 juin 2000



ce travail est commencé depuis 170 jours et son auteur est en vie depuis 14623 jours (7 x 2089 jours) 2000




hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Tout cela est une histoire de petit prince. Celui que j'ai accompagné à l'église aujourd'hui, pour qu'il puisse renouveler un engagement que nous avions pris pour lui il y a treize ans, dans une église des hauteurs de Nice. Le petit prince persan que tu m'as envoyé en souvenir. Celui que tu m'as donné pour mon anniversaire, celui de Saint-Exupéry, soudain numérisé et vivant encore dans les étoiles électroniques. 
La côte pour aller à Suresnes m'avait épuisé lorsque je suis arrivé, méchamment usé par l'asthme et l'allergie à toute ces mascarades de pétrole. Quand dis-tu que tu reviendras de Manille ? 
Es-tu déjà là ?
Je ne sais jamais ce que tu fais et c'est fatigant.
Tu étais, me dis-tu, dans l'inquiétude toute la journée de ce que je pouvais faire ou ne pas faire. Tu me disais que tu as téléphoné plusieurs fois et que le téléphone sonnait dans le vide.
J'étais dans un rêve de banlieue jardin. J'étais sur les hauteurs de Paris, plus loin et plus proche. Je ne sais pas si le taxi que j'ai pris pouvait m'amener plus loin. Je voulais lui demander Deauville, Trouville ou même des stations de la haute Normandie.
Je ne sais pas s'il est possible, vraiment, d'aller en taxi, sans l'avoir préparé, jusqu'en Normandie. Quel intérêt cela pourrait-il avoir ? Quel amour ?