Diégèse  vendredi 10 mars 2000




ce travail est commencé depuis 70 jours (2 x 5 x 7 jours)
et son auteur est en vie depuis 14523 jours (3 x 47 x 103 jours) 2000

ce qui représente 0,4820% de la vie de l'auteur


hier
 

L'atelier du texte demain






à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Tu saurais me blesser sans même le savoir. Tu saurais me blesser, et le sachant, tu saurais refaire le chemin qui mène à la blessure.
Je ne sais plus ce qui s'est passé aujourd'hui. J'ai sans doute donné des conseils. Puis, je ne sais plus. La brume du temps sans suite me revient
Tu te rappelles la citadelle d'Alep. Tu disais que je ne l'aimais que pour la vue qu'elle découvrait. Je l'aimais aussi car c'est un labyrinthe.
J'ai oublié jusqu'à Samarcande.
Serais-tu un divertissement ?
Je t'aime.
Je t'ai donné des conseils et avant que les mots ne m'échappent, rejoindre tous les mots que je laisse et dont nous nous nourrissons.
Peu importe que tu te sauves, et je ne sais quelle destination te conseiller mais je crois que tu ne dois pas te rétrécir dans des stratégies stériles.
Nous avons parlé de F. et de ses lectures. Nous avons parlé de Js. et de ses escapades. Nous avons parlé de toi et je t'ai entendu, je crois.
Il est difficile de savoir ce qui nous donne une jolie peau, n'est-ce pas ? C'était une soirée de pause et de conversation et je l'ai aimée.
À bientôt.