Diégèse  lundi 20 mars 2000



ce travail est commencé depuis 80 jours et son auteur est en vie depuis 14533 jours (14533 = nombre premier) 2000

ce qui représente 0,5505% de la vie de l'auteur

hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Reprendre le cours des choses après la fin de semaine astreinte.
Je dois penser que je pars jeudi à Venise et qu'il faut que je prépare les éléments de l'enquête. J'irai sur l'île des Mékhitaristes et j'aurai peut-être la chance de trouver dans leurs archives la trace du couvent oublié où Mathieu s'est réfugié.
Je dois aussi appeler Madame M., et accepter enfin qu'elle me parle de mes vies passées. Que s'est-il passé déjà sur la crête de la colline si proche toujours du souvenir qui affleure ?
Qui n'ai-je pas cru cette fois là ?
Tu étais ici ?
Je n'ai pas repris le cours des choses sans me reposer. J'ai retardé tout le jour le moment d'aller travailler et je n'y suis pas allé. Le repos que j'ai volé cet après-midi a marqué mon visage de tendresse et de calme.
J'aime les siestes volées, habillé sous la couette, un réveil prêt à sonner, une sonnerie arrêtée et puis mise en sursis.
J'ai nettoyé l'appartement, je l'ai mis en état d'habitation et je t'y attends maintenant, dans la réticence comme à ton habitude, jouant de me faire la grâce de venir, de feindre de ne pas rester, de rester en partant et de partir enfin, me laissant moi.