Diégèse  mardi 28 mars 2000



ce travail est commencé depuis 88 jours et son auteur est en vie depuis 14541 jours (3 x 37 x 131 jours) 2000




hier
 
L'atelier du texte demain





à venir et déjà passédéjà passé et à venir
Une journée de travail sans cesse et sans paresse à égrener des mots administratifs qui ne me disent rien que le temps qui passe à l'horloge électronique de l'ordinateur. De temps en temps, la machine me signale que j'ai reçu un message et me demande si je veux le lire maintenant. Ce n'est jamais un message de toi. Je reçois les nouvelles des États-Unis, de la côte Est et de la côte Ouest. Parfois, je parle au téléphone et cela me prend du temps et du temps et j'en oublie ta voix. C'est dans l'absence du corps que je m'étiole.
J'attends d'autres jours.
Soudain, j'ai senti comme une lame entre les côtes de mon dos, une douleur qui bloque et qui empêche. Je suis resté longtemps dans le bureau pâle à attendre que la douleur décroisse. Coincé, je suis coincé, fallait-il encore que le corps me rappelle cette évidence? 
La douleur calmée, un peu, je suis allé chez moi dans le froid revenu, une bise, de la pluie fine et froide. Je m'imaginais blessé, aux prises avec une balle ennemie figée dans la plèvre, rentrant courageusement pour me faire soigner par un médecin marron mais efficace. J'enviais des journées entières dans le lit, ensuite, en sueur.