Diégèse  samedi 25 août 2001


ce travail est commencé depuis 603 jours et son auteur est en vie depuis 15056 jours (24 x 941 jours)
2001

ce qui représente 4,0050% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Nous étions allés danser, nous retrouvant enfin, longtemps après le dîner mais encore dans l'alcool devant la porte de la boite de nuit. J'avais attendu. Il n'y avait personne. Je n'ai plus de nouvelles de toi ni sur quelles mers tu navigues, tu te débauches dans des villes inconnues. Je ne sais pas si je te reverrai, et si, brusque, tu donneras à rire, encore. et je ne me promène pas Très vite, je n'entends plus que les cris, la voix rauque soutenue des gestes de la main, ménagée et soudain arrachée à la bouche, qui mord les sons, qui les envole. La ville nocturne en sort cependant inchangée, la chaleur est trop forte et l'on ne pense à rien d'autre qu'à boire doucement de l'eau fraîche, trop froide et la nuit, les corps ne se cherchent pas vraiment, oublieux de leur désir pour rester un peu calmes.
 

















2000