Diégèse  mercredi 29 août 2001


ce travail est commencé depuis 607 jours et son auteur est en vie depuis 15060 jours (22 x 3 x 5 x 251 jours)
2001

ce qui représente 4,0305% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
et pourtant sympathique Ce serait donc le temps, la saison, j'y serais mort dans une autre vie, mort une fin août, un début septembre, et de quelle année et où ? Pourquoi cette angoisse qui renaît, qui s'étend comme une saison dont on s'amuserait. Alors, chaque année, j'invente autre chose, qui se dit ou qui ne se dit pas, qui pécore. Nous avons essayé toi et moi d'oublier un instant la mort, dans la voix qui passe, à peine cassée par la peine, je pourrais pleurer et je ne le fais pas. Je vois ton corps, image douce et ton corps, image douce, qui reparaît, qui se donne la lumière, qui ne pense pas. Je regarde ta bouche et je la conjure, je regarde ton cou, qui pourrait à peine se tendre davantage et je pourrais entendre mieux ta voix, et lui donner de l'émotion, à peine.
 



















2000