Diégèse  mardi 3 avril 2001


ce travail est commencé depuis 459 jours et son auteur est en vie depuis 14912 jours (26 x 233 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Le remords c'est tout ce temps perdu, à écouter quelques mots sans grande signification ni sans grand espoir, qui font qu'une année après, les journées sont blanches, sans aucun relief auquel agripper la mémoire, le souvenir d'un regard ou d'une main posée, d'une joue et le grain d'une peau que j'aurais pu aimer, un peuQu'est-ce que j'ai caché dans cette journée entière qui se dissimule sous un texte sans ride ?
Et pourtant les journées restent blanches. Elles s'effacent les unes après les autres. Je tousse un peu, sans doute un peu de fièvre, sans doute lorsque je traverse la Seine pour rejoindre le Louvre, je pense un peu à toi et je me demande si je vais pouvoir me rappeler longtemps ton nom. Quand j'écoute dans une réunion politique des gens disserter avec verve et penser qu'ils sont intéressants, je pense à ton nom et me demande comment je pourrais encore, un jour l'oublier.
 


















2000