Diégèse  dimanche 8 avril 2001


ce travail est commencé depuis 464 jours et son auteur est en vie depuis 14917 jours (7 x 2131 jours)
2001

ce qui représente 3,1105% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
L'idée que tu puisses m'accompagner, jusque dans mes faux voyages, revient toujours et tu ne viens jamais mais je ne te le demande jamais. Je relate ce voyage en Égypte qui a sans doute eu lieu près de deux années auparavant, plus d'un an au moins, et je le fais assez fidèlement, mais je ne dis pas combien la poussière l'empesait, les joies du métro du Caire et des taxis qui bringuebalent. Le fleuve la nuit et ses abords africains. La grande ville exténuée par les gaz, que je regarde doucement comme si je la connaissais.
Je ne me réveille que pour m'endormir encore jusque loin dans la journée qui me démange, qui me gratte de ne rien faire, de rester épuisé au fond du lit, à écouter les hélicoptères du marathon de Paris qui s'étirent au dessus de moi et qui pourraient bien tomber sans que je cesse de rêver et de tenter de me rappeler les mystères de la soirée de la veille.
Plus tard, je vais reconnaître les allées du bois de Vincennes et quand je reviens, avec un peu de froid sur moi, je croise même quelques rayons de soleil, un peu déchus par l'humidité.
J'irai dîner et glisser des confidences pour rire, pour faire rire, pour t'oublier et je dirai aussi que je voudrais pleurer.
 
















2000