Diégèse  jeudi 12 avril 2001


ce travail est commencé depuis 468 jours et son auteur est en vie depuis 14921 jours (43 x 347 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Et si tes baisers s'annonçaient un an à l'avance où le texte ne remue que du verbe embrasser ? Et si tes lèvres se tournaient vers moi un an plus tard, après, dans le secret du souvenir, quand tout le désir s'est étendu entre nous, laissant les corps pantois, dans une tétanie blanche ?
À la fatigue du jour, s'ajoute le vin corse, je regarde ton cou et les méplats de ton visage, j'oublie peu à peu que nous nous sommes aimés, je parviendrai presque à tenir avec toi une conversation sur les jours et leur course idiote
Mais le souvenir de toi me fait encore pleurer et le matin donné ne remplace pas la nuit.
 



















2000