Diégèse  mardi 24 avril 2001


ce travail est commencé depuis 480 jours et son auteur est en vie depuis 14933 jours (109 x 137 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Tu voulais que je te pardonne, je voulais que tu me pardonnes, je ne sais plus dans quel sens devait circuler le pardon ce jour-là mais je sais qu'une année après, le pardon est là, il se trouve, il s'échange sans complexe, se sourit et plaisante, rit, mange avec tes yeux dans mes yeux, sans remords, sans recul, sans hâte.
Alors j'ai pardonné mais parfois j'oublie encore que c'est fait, qu'il n'y a rien à redire de ce pardon et que tu pourrais l'accepter, sans peur.

Pourquoi je me souvenais une année auparavant que tu m'appellerais de Barcelone mais il semblait que je l'aie su, que je le devine et que le texte se fasse parfois prédiction, que le temps se mêle pour faire plaisir à la littérature et qu'il se plie, qu'il joue aussi, qu'il se fasse lecteur amusé et qu'il écrive aussi, à côté, lettre à lettre à côté de mille vies, toutes les possibilités des mots.
Comme je t'aime trop.
 


















2000