Diégèse  jeudi 26 avril 2001


ce travail est commencé depuis 482 jours et son auteur est en vie depuis 14935 jours (5 x 29 x 103 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
C'est une évidence, il faut rendre ce que l'on a donné. Je cherchais des échappatoires à tes manques d'amour, tes manquements et je me souviens, à contre temps, de Roscoff dans les brumes de la marée, et je me hâtais seul dans les rues à la recherche d'un hôtel, comme ce jour en Irlande, juste vingt ans plus tôt. Faut-il aimer ces impressions de solitude, faut-il aller chercher plus loin ?
Je passe la fin de la soirée à me demander ce que peuvent bien signifier les poses imagées que prennent mes hôtes. Ils m'expliquent la vie, comme si je ne savais rien d'autre de leur musique et de leur geste.
J'ai envie de te voir et cette envie-là ne me lâchera pas tout de suite. Elle va s'immiscer dans mes pensées et te dire et nous dire ensuite le manque. Rabâcher les vieux rythmes amoureux et reprendre encore les bréviaires pour bien vérifier qu'il y aura de la souffrance.
 


















2000