Diégèse  vendredi 7 décembre 2001


ce travail est commencé depuis 707 jours et son auteur est en vie depuis 15160 jours (23 x 5 x 379 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je choisis le mot, comme je choisis ta voix, toujours, le soir au téléphone, qui désormais s'enroue du froid dont tu ne la protèges pas assez. Et puis je pense à toi, à elle, dans le seuil de solitude qui nous est imposé, qui ne saura jamais plus que ça, dire ce qui s'est passé. Parfois, en volutes, avec des bribes, une odeur, le son même de ta voix de cigarettes pourrait me faire pleurer.
C'est un dernier jour, comme on dit, le dernier jour, parce qu'on le dit, parce que ce n'est pas vrai, parce que les années et les jours ne rendent pas compte des grandes ruptures, des mouvements inaperçus de la vie, ce n'est le dernier jour de rien, même pas d'un rêve depuis longtemps éteint, dernier jour d'un ennui, de l'impression nauséabonde d'un monde fini.
 



















2000