Diégèse  lundi 10 décembre 2001


ce travail est commencé depuis 710 jours et son auteur est en vie depuis 15163 jours (59 x 257 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Et tout l'encens que je pourrais faire brûler ne rendrait pas la mémoire à tous ces mots, à l'errance de ces mots. Et toutes les prières jouées ne pourraient pas te faire venir, t'échapper avec un peu de temps, de témoigner la peine, l'élan, la tristesse qui te pardonne
Je crois que le solstice arrive et que mes souvenirs rallongent. L'obscurité les nourrit, ils se gavent du froid.

Je crains maintenant toujours que ma tête ne me lâche, que quelque chose commence à bourdonner, que les idées se détruisent avant même d'arriver près de ma bouche, qu'elles s'expriment, je n'ai pas l'esprit clair, je ne suis pas clairvoyant, je formule mal, me déconcentre et déconcerte, cacophonie de la pensée donc qui tourne court, parvient à peine à dire autre chose que rien. Et puis ça va, le temps passeje reste un peu silencieux, me détends, comprends doucement ce qui se dit vite et j'accroche quelques moments de soleil dans la salle du premier étage du restaurant, en douce.
 


















2000