Diégèse  vendredi 21 décembre 2001


ce travail est commencé depuis 721 jours
et son auteur est en vie depuis 15174 jours (2 x 33 x 281 jours)
2001

ce qui représente 4,7515% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
On pourrait faire du solstice d'hiver le temps de la fête de la laine, du cachemire et du mohair, de ce qui est doux ou plus rêche et qui gratte et qui pique et qui tient chaud et qui feutre aussi. On pourrait faire du creux du froid une fête du tiède, de ce qui se blottit et caresse, qui donne à éternuer et garde avec soi tous les parfums rencontrés. Je te le prête.
Puisque tu pars, je peux jouer à être un peu toi, à porter des vêtements qui t'appartiennent et ta médaille froide enserre mon cou. Ce ne sera que le soir que je comprendrai vraiment le voyage et la destination, les envies de te parler, de murmurer longtemps au téléphone qu'il fait froid, qu'il faut faire attention et à bientôt. Je voudrais boire un peu de vin avec toi, que la soirée s'avance, qu'elle brusque le temps de l'hiver. Je me sens seul.
 



















2000