Diégèse  samedi 29 décembre 2001


ce travail est commencé depuis 729 jours
et son auteur est en vie depuis 15182 jours (2 x 7591 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je ne retrouve plus trace de la solitude de ces jours, je n'y vois plus qu'une grande douceur, du calme du confort et me rappelle bien les cris de joie sur les piste de la station suisse où nous avions passé quelques heures. La tempête de l'année écoulée venait parfois déranger l'éloignement désuet des chalets jurassiens. La crainte de maladies incurables donnait à la fête un tour mortuaire. L'alcool, ingurgité mécaniquement provoquait un engourdissement confus. faux Je plonge avec grand calme dans une succession d'averses drues. La voiture est ballottée et le paysage noyé demeure indistinct de Paris jusqu'à la mer. J'ai la tête encombrée de mots indiens, de villes poussiéreuses décrites par Pasolini. Je vogue et arrivé, je ne sens plus les embruns, le nez pris de safran, la tête pleine d'épices jaunes.
 
J'ai retrouvé des cassettes de musique qui marquaient les voyages syriens. Je m'y engloutis avec délice, ne parvenant cependant à susciter aucune nostalgie.
 










2000