Diégèse  vendredi 16 février 2001


ce travail est commencé depuis 413 jours et son auteur est en vie depuis 14866 jours (2 x 7433 jours)
2001

ce qui représente 2,7782% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je crois me souvenir que nous avions passé la journée à nous pressentir, à tourner autour des stands de contreplaqué décorés, à se donner des rendez-vous invisibles, à porter les regards un peu plus loin et un peu plus longtemps qu'il n'était vraiment convenable de le faire.
Je crois me souvenir que je me méprenais sur la façon dont tu portais la tête un peu de côté et que tu regardais, le dos un peu voûté, les écrans plats, les images animées qui n'avaient pas grand intérêt.
Tu ne me demandais rien, ou pas vraiment, seulement de te dire que j'avais bien choisi ton nom sur la liste des amourettes pour te faire croire qu'il pouvait arriver quelque chose, que le mot événement était encore en vie.
Je ne connaissais pas encore Cannes dans toute sa décrépitude.
peut-on imaginer solitude plus absolue ? Nous déjeunons ensemble et quand tu t'absentes un instant, je vois un alignement de tables, un bus, et je me dis que la couleur est verte aujourd'hui, que ces lignes peuvent encore m'aider à imaginer la construction d'un monde. Quand tu joues avec les couleurs ainsi, je vois des mots qui disent le désert et les pierres calcaires, puis l'eau du fleuve qui vient bouger doucement sans que rien ne nous dise comment le bleu et le gris vont pouvoir un soir se réconcilier.
Je rentre dans la nuit qui fraîchit, qui demande que l'on se presse un peu pour retrouver la chambre.
Tu me dis que tu dors, tu me dis que tu te souviens mais je sais bien que tu mens.









2000