Diégèse  samedi 13 janvier 2001


ce travail est commencé depuis 379 jours et son auteur est en vie depuis 14832 jours (24 x 32 x 103 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
De ces jours là de janvier 2000, lorsque je travaillais, il ne reste plus que l'aigreur de l'immeuble qui ajoutait à l'aigreur des jours, à cette acidité qui revenait en vrille dès que je détournais le regard de toi et des mots qui te faisaient revenir brusquement à ma mémoire, sous mes doigts, dans le creux de la nuit, sur le clavier. De ce tapotement solitaire naissait ton enveloppe, des caresses que je ne pouvais pas te donner. comme dans un film qui ne dit rien d'autre que des images Je reviens de Bretagne comme on revient d'un voyage de longues vacances, sachant déjà qu'il faudrait renouer avec toi les fils d'une conversation qui ne cesse de s'interrompre. Je n'entendrais encore que la sécheresse de ta voix, que le bonheur d'entendre ta voix et la tristesse de ces mots si monotones qui ne disent rien d'autre que l'ennui et l'impossibilité de t'aimer vraiment.
 













2000