Diégèse  jeudi 18 janvier 2001


ce travail est commencé depuis 384 jours et son auteur est en vie depuis 14837 jours (37 x 401 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Il y a un an, j'espérais presque une catastrophe culturelle, un centre qui s'effondre, un renouvellement drastique des cadres, un fantasme sanglant et hospitalier et je me promenais tranquillement, en fait, ressassant ces idées noires. Plus tard, j'ajouterai un escalier pour me faire pardonner d'avoir promis son engloutissement à mon paquebot préféré. 
J'allais bien et je me préparais à la rencontre, mais la vie était blanche, si blanche et dans un calme que j'ai oublié maintenant.

Je m'éloigne de toi, je le sens, le froid engourdit mes souvenirs et ma peau, occupée à d'autres frissons, n'appelle plus la tienne, ne s'en soucie plus, ne sait plus rien des caresses. Nous ne nous parlons plus ou presque. Il y a parfois des échanges de mots, des appels de circonstance.
Et je m'en moque. Dans le soir, tard, je rentre chez moi, engoncé dans le jaune d'une veste qui me protège, avec le sentiment d'un temps accompli.
Je ne te dirai plus rien.
 

















2000