Diégèse  vendredi 19 janvier 2001


ce travail est commencé depuis 385 jours et son auteur est en vie depuis 14838 jours (2 x 3 x 2473 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
J'arriverais presque à faire revenir en moi l'image instantanée de ce couple que j'évoquais l'année dernière. Je crois qu'il était bien dans une rue en pente que je descendais, de ces rues autour de la Place de l'Étoile, qui sont abruptes bien que domestiquées. Dans ces quartiers cossus, qui pourraient être à Buenos-Aires ou à Beyrouth, les couples qui s'embrassent, se câlinent et se pressent, ont l'allure artificielle de l'adultère, l'éphémère de la scène. J'imagine un homme en manteau de laine, une femme avec un carré de soie. Peut-être ai-je perçu une once de parfums mêlés en passant, du cèdre et une essence plus sucrée pour marquer la féminité ? Je ne me suis pas retourné. je ne pense pas. Je retrouve ainsi le sentiment de solitude et de froid qui m'a pris, à ne pas te connaître et à vivre cependant avec toi.
Placé face à ton absence que je ne manque pas de redouter et d'espérer, je me suis plongé dans la mémoire des autres. Je suis allé prendre des images de pierre en solitude, depuis des centaines d'années. La statue a disposé près d'elle une table, pour qu'on l'accompagne. Elle reste seule, engourdie, encombrée de la contemplation de la pyramide bleue, qui lui donne une idée, une seule idée de forme pour ne pas pleurer.
 
















2000