Diégèse  samedi 26 mai 2001


ce travail est commencé depuis 512 jours et son auteur est en vie depuis 14965 jours (5 x 41 x 73 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
J'avais déjà imaginé tes bras. Je me promène dans la ville avec ce soupçon d'inquiétude qui rend l'air plus sec et plus léger. Les rues en torsades, veines de nos parcours de rire.
Je n'étais pas allé à la fête à Asnières et je ne sais pas qui y était allé se perdre et s'il y avait même eu un seul événement qui se souvienne de notre rencontre ce soir-là.
Nous vieillissons loin, et tous les jours partent à l'envers de ce moment-là, où la bascule du temps pouvait encore dire autre chose.

Le vin blanc nous fait rire et puis c'est le vin rouge et quand la rue devient tendre, bras contre bras. Plusieurs fois nous mettons les ponts de Paris entre nous et la ville remue de cette tendresse.
Il ne faudra jamais se souvenir de ces jours du début d'été et de la chaleur timide qui laisse encore des frissons. La rareté de toi et ton absence au cœur de ta présence, de tes baisers, de toute la patience à t'aimer.
 

















2000