Diégèse  dimanche 27 mai 2001


ce travail est commencé depuis 513 jours et son auteur est en vie depuis 14966 jours (2 x 7 x 1069 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Depuis, la même chanteuse chante de nouvelles balades qui parlent de peine et d'amour et nous pourrions encore danser sur ces airs de langueur en attendant, le soir, que la chaleur baisse un peu dans la maison du souk. Mais nous ne faisons plus de fête et ces fins de semaine, les maisons restent vides, sans cris et sans désir. Je pense encore à ce lacnous aurions pu noyer notre rencontre à peine née.
Je finis l'après-midi près du lac du bois de Vincennes à regarder la foule qui a presque agité toute la poussière de la ville dans une chaleur inhabituelle. Je pense à toi, aux messages qui vont et viennent entre nous, qui tissent un réseau de phrases courtes et qui tendent l'absence, qui la nouent jusqu'à dire tant de tendresse. La soirée se passe vide, à écouter le cœur des choses dans un baptême renouvelé.
 


















2000