Diégèse  vendredi 9 mars 2001


ce travail est commencé depuis 434 jours et son auteur est en vie depuis 14887 jours (14887 = nombre premier)
2001

ce qui représente 2,9153% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Le mois de mars est le temps du spectacle, qui se déploie sous la forme minimale d'un seul geste ou qui prend, cette année, toute la scène d'un grand théâtre. Je me rappelle les couleurs acidulées des vêtements du danseur à perruque improvisé devant la glace du lavabo comme je me rappelle déjà l'obscurité entretenue de la grande salle pleine pour le spectacle de danseLe temps s'arrête un instant, étonné, que les corps en mouvement s'opposent à sa marche inouïe, car la danse ne veut rien d'autre qu'arrêter le temps, hymne propitiatoire à la vie et la chair palpite.
C'est une journée de paroles que je donne avec l'impression jouée que ce sera bientôt terminé, que la vie va prendre le pas doucement sur le discours racorni, sur les calculs. Je me reprends à penser qu'il y a bien une odeur particulière à l'administration, comme si des radiations venaient dans tous les cas empuantir l'air et tanner la peau et donner des couleurs pâles aux joues et des rides dans lesquelles vient s'amonceler la poussière folle.
Le soir, je me déplace et savoure d'être ainsi déplacé, poli, toujours si poli et chaque jour un peu plus transparent.
 
















2000