Diégèse  mardi 20 mars 2001


ce travail est commencé depuis 445 jours et son auteur est en vie depuis 14898 jours (2 x 3 x 13 x 191 jours)
2001

ce qui représente 2,9870% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Ce serait donc une sieste d'un an, presque, qu'il me faudrait. L'arrivée du printemps donnerait donc toujours de la fatigue et encore un peu moins de temps dans l'air frais du matin pour se reposer et dire doucement qu'il faut que la vie passe. Je ne sais plus vraiment si je m'étais donné cette tendresse là, seul.
La journée se termine avec des courbatures, jusqu'aux genoux et les poumons siffleraient presque à mesure que je monte et descends les escaliers du métro. Il pleut dehors et je ne peux rien faire pour sortir ni pour épuiser l'angoisse. Mais je dors et je dors encore, je sais que je vais me calmer et que demain, c'est le printemps et que je pourrais aussi décider que tout cela est terminé et qu'il faudrait faire autre chose, autrement et je partirais, je prendrais un billet d'avion pour une destination bizarre, orientale, où je pourchasserais encore Mathieu Talence.
 

















2000