Diégèse  dimanche 4 novembre 2001


ce travail est commencé depuis 674 jours et son auteur est en vie depuis 15127 jours (7 x 2161 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Ce serait donc chaque année la même chose, ce sentiment d'être complètement hagard, déboussolé et cette pesanteur dans la tête, derrière les yeux, qui appesantit la pensée, l'empêche, l'ennuie, la rend confuse. Ce serait chaque année la même chose, des amours défaites, distantes, désolées, abasourdies elles aussi, comme la pensée même, comme moi. Nous rentrons tous les deux, le train ne rattrape pas son retard, et nous rions, encore, à faire des jeux, à vouloir s'embrasser quand les autres ne regardent pas. Je regarde souvent tes yeux, sachant qu'ils vont me manquer, qu'il fera froid bientôt, que le froid revient, qu'il est là.
 
















2000