Diégèse  samedi 24 novembre 2001


ce travail est commencé depuis 694 jours et son auteur est en vie depuis 15147 jours (34 x 11 x 17 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Mais il n'y avait rien de possible, dans le ressassement de cette tristesse-là, dans l'invention de voyages imaginaires, de ceux qui seraient ensuite détruits et qui ne disaient rien, d'une quête idiote, de l'âge qui ne venait pas plus, pas moins, comme ça, dans le démontage éperdu de la vie. Qu'est-ce que tu en dis, épuisé par tous ces mots que tu alignes et où les jours qui se donnent aux jours donnent des mots, et encore ? une élévation Le temps se fait une ligne continue, lourde, les paupières tombent aussi, descendent une pente immobile. Je vais sortir, le soir, la ville, les lumières, un peu de fumée, déjà je suis pâle, la musique tremble et mes yeux ne disent rien de bon. La ville tremble. Je ne vais pas sortir. Tu te sers un peu de vin doux. Je regarde la couleur du verre. Je pourrais m'arrêter là.
 









2000