Diégèse  mercredi 3 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 642 jours et son auteur est en vie depuis 15095 jours (5 x 3019 jours)
2001

ce qui représente 4,2531% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Et si tout cela n'était jamais que foucades en effet ? Une perte de temps, comme le temps qui s'en va, qui part en voyage, dans des rêves de corps et de conversations jamais abouties. Ce qui ne dit rien, ce qui ne fait rien, ce qui ne se passe pas, ce qui ne se passe plus, jamais, plus du tout.

Dans le soir qui s'efface, dans la nuit déjà, avec ces choses sombres.
comme on se parle Le soir, déjà, je ne penserai qu'à toi, dans le sommeil qui s'abat, tombeur, déjanté, qui porte au loin toutes les envies de course, toutes les idées de sport ou d'exercice, le sommeil sans toi, avec un peu de ta voix au creux de l'oreille, juste avant de dormir, pour s'endormir d'enfance, pour s'endormir et se perdre.
 










2000