Diégèse  vendredi 5 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 644 jours et son auteur est en vie depuis 15097 jours (31 x 487 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je ne recherche plus aujourd'hui de point fixe à ma vie, tu en es la mobilité et tes modifications qui ne cessent pas, qui apportent le rire, l'idée du rire, un peu de bonheur. Le point fixe mâtiné de ma vie serait encore l'angoisse, fatiguée et douce parfois, vive souvent, attendrie par mes efforts, ralentie par les tiens. Et je ne pense plus à toi, à l'amour, à cette entente évanouie.
Le dîner s'enroule autour de conversations rebondies, il s'étend un peu sur la nuit, abreuvé de mots et d'un peu d'alcool, un peu trop qui s'entend, qui s'écoute qui se raconte un peu mystérieusement et sans enjeu mystérieux. Quand je regarde la Seine, de biais, sur les voies encore encombrées malgré la nuit, je rêve de promenades avec toi et imagine ta vie douce, sans moi.
 
















2000