Diégèse  dimanche 7 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 646 jours et son auteur est en vie depuis 15099 jours (3 x 7 x 719 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
C'est donc toujours ce même automne, ces mêmes doutes qui reviennent et qui marquent une fatigue définitive sur un corps qui chaque fois en peut moins, qui s'étiole et engraisse, jaunit et se fripe, et la sueur même change d'odeur et devient d'une âcreté de suint, d'idiotes vieilleries. Mais qui pensait alors à la guerre ? comme une grille, mais on ne lit rien Comme on pourrait penser que la paix ne se fait pas, qu'il y a du temps qui passe vide, sans toi et sans rien qui donne espoir de voyages sur des pierres jaunes, de murs soudain écroulés qui ne disent plus rienTu te rappelles ce chemin doux qui monte vers Abu Qobeis, ces pierres écroulées, ce temps qui passe sans rien de toi et le château des assassins qui regarde l'avenir.
 










2000