Diégèse  lundi 15 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 654 jours et son auteur est en vie depuis 15107 jours (15107 = nombre premier)
2001




hier
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Les adultes ne jouent plus et surtout pas avec moi, à des paroles fermées, des ennuis sans pudeur, des mots qui se détachent et qui partent les uns après les autres et la parole est sans effet.
Je pense à toi, dans les rues de ta ville, qui marche et pleure parfois aux souvenirs de l'enfance et les œufs qui grincent en montant jusqu'à la Chartreuse ne disent rien que ce qui est perdu.
et tu le crois ? Tu reviens sans crier gare. Tu n'étais pas en Égypte, dans la perte toujours des mots. Que dirais-tu de notre rencontre inopinée et de ces regards qui se toisent et je ne te dis rienLes lumières molles de la rue me rappellent tous ces soirs, ces verres bus et la joie qui partait comme des rires forcés, des dîners obligés. Des temps et des temps de silence ne seront jamais suffisants.
 










2000