Diégèse  mardi 16 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 655 jours et son auteur est en vie depuis 15108 jours (22 x 3 x 1259 jours)
2001




hier
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Tu me faisais frissonner, quand le froid te poussait encore jusque chez moi, pour un câlin, quelques caresses de chat, des tendresses qui se donnent sans rien promettre, sans attendre ce qu'il se peut, ce qu'il se doit. Je frissonnais, sans cesse dans l'espoir que cela s'arrête vite, que l'on passe enfin à d'autres mots et à d'autres gestes. Tu partais loin sans qu'il soit jamais possible de devenir rien. qui regarde à la fenêtre ? La lumière baisse à mesure que je parle. Je vois les yeux des étudiants qui clignent un peu, assourdis par tous ces mots et ces sauts de voix que je pose et que je noue. Je vois à peine le ciel en ce moment, décidé à ne plus rien voir d'autre que ce qui se passe devant moi, arrêté dans la course pour ne rien dire, ne rien faire et ta voix même ne saura pas se mettre folle dans mes rêves, accompagner un sommeil un peu froid, un peu enrhumé, discret.
 















2000