Diégèse  jeudi 25 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 664 jours et son auteur est en vie depuis 15117 jours (3 x 5039 jours)
2001




hier
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je parlais de ballet mais je ne dansais pas et nous ne dansions ni l'un ni l'autre dans cette valse séparation qui n'en finissait pas; il n'y avait que des heures esseulées, qui se déhanchaient maladroitement au passage du temps, d'une sonnette, d'un cri, d'un bruit un peu moins assourdi les nuits de solitude, et le lit qui s'échauffe seul, qui demande.
Que fais-tu de ces textes maintenant, aux souvenirs déchus, dilués dans d'autres souvenirs moins anciens, comme on fait une vieille soupe, comme on fait une vieille vie ?
te faire plaisir, je ne sais pas Il y avait trop de temps vide, qui apporte le sommeil et même nos conversations s'épanchent mal, de cette absence qui n'en finira pas, de cette tendresse folle qui ne se dira plus. Je regarde les murs de l'abbaye, pense un peu aux paroles qu'il faudra échanger, goûte un peu de vin, un peu de tabac, comme s'il y avait encore toute la vie, comme si nous ne savions pas.
 















2000