Diégèse  mardi 30 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 669 jours et son auteur est en vie depuis 15122 jours (2 x 7561 jours)
2001

ce qui représente 4,4240% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain







Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
comme s'il ne se passait jamais rien de fragile Je sais ce que l'on n'aime pas, d'habitude, dans l'œuvre d'Othoniel qui est maintenant face à la Comédie française et qui signale à l'ironie l'entrée du métro, c'est sa fragilité apparente. Donner à voir ainsi, dans le monumental, ce qui est fragile et tendre et cette préciosité. Cette histoire qui commence avec les boules de couleur, c'est affirmer avec prudence qu'il y a tant de couleurs à Murano, dans le souvenir de Murano, et c'est dans ce récit-là qu'il faut ne rien dire. je ne sais plus vraiment ton nom, sais-tu ? Je m'endors avant d'avoir pu faire quoi que ce soit, un peu de conversation, un peu de fête, à deux pas, oubliée, gênante et qu'est-ce que l'on fêterait en vain, et qu'est-ce que je pourrais bien dire de toi qui ne dit rien. Tu ne voulais pas m'accompagnerLe temps va changer maintenant, ce sera l'hiver, des absences encore plus froides et le corps qui se dérobe de nouveau. Il y a cet espoir en vain, qui ne me fait rien dire.
 













2000