Diégèse  mercredi 31 octobre 2001



ce travail est commencé depuis 670 jours et son auteur est en vie depuis 15123 jours (3 x 712 jours)
2001




hier
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Je ne crois pas être vraiment allé à la piscine ce jour là. L'aurais-je pu en pleine semaine, pour me remettre de quelles peines, de quelle tristesse, de quels espoirs que tu aurais déçus ? Je ne sais pas comment cela est venu juste dans le texte, pour dire quoi, le sport, un peu de sport, un peu de sport à la recherche d'autres tendresses, un peu plus de corps, un peu plus de toi sans toi ? Toute la nuit, il y aura des trains dans ma tête, qui vont vite, sur une pente rapide, et avec un bruit de soufflement souple. Toute la nuit, je pourrai te toucher près de moi, me rassurer à ta présence, te perdre encore un peu à chaque geste, sans mots, sans soupirs. Je te regarde, les rides autour de tes yeux sont un écrin. Ton sommeil s'agite à toutes les heures, au bruit des motos dans la rue, à ces odeurs de ville, de soirées envenimées. Je te regarde drôlement, sans que cela finisse vraiment.
 















2000