Diégèse  lundi 17 septembre 2001


ce travail est commencé depuis 626 jours et son auteur est en vie depuis 15079 jours (17 x 887 jours)
2001




hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Il y a encore des passerelles à trouver  entre ces temps-là et d'autres qui ne viennent pas si rapidement. Je me rappelle bien la promenade de ce dimanche et je me rappelle aussi combien je suis peu doué pour cet exercice, qui avant le retour, me trouve perclus de douleur, me tend, m'éloigne des autres, me fatigue.
Dans la solitude que je raconte, il n'y avait plus aucun message de toi.
comme un refrain Et je t'embrasse comme on ne sait plus embrasser, comme une vie qui donne du plaisir, qui s'envole, qui danse, qui saute sur une poutre, quand on est une toute jeune fille, qui se plie aux agrès, qui descend et qui monte dans le jour et dans le soir et qui la nuit dort, perlée. Et je t'embrasse encore.
 















2000