Diégèse  jeudi 27 septembre 2001


ce travail est commencé depuis 636 jours et son auteur est en vie depuis 15089 jours (79 x 191 jours)
2001

ce qui représente 4,2150% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain






Comme le temps passe : 2001 = 2000 + 1
Tu ne voulais plus m'accompagner nulle part, et à chacun de tes refus, je me sentais plus vieux, plus abandonné, plus meurtri parce que tu ne comprenais pas, sans tendresse, sans aucun avis sur tout ce temps passé ensemble, la nuit, la peau et toutes nos fantaisies. Et les journées passent, qui ne disent que les jours qu'il faut bien passer, pas ensemble, dans une répétition sans bornes de fadeurs, de doutes mous et de manque. et comme on voit un peu de brume Le dîner se passe dans une lumière jaune, difficile, qui ne donne vite plus rien à voir, jusqu'au miroir qui devient sombre, plus pâle, plus affreux encore que toutes ces peaux qui parcheminent. Il faudra tout le vent artificiel du trajet en moto, le bruit disgracieux du moteur bridé pour que revienne un peu de vie, dans tes mots, dans tes mots doux, ton sommeil évanoui.
 













2000